LE DIRECT
 Lana Turner dans "Le facteur sonne toujours deux fois", de Tay Garnett sorti en 1946, d'après le roman de James M. Cain.

La Proie pour l'ombre ou polar et surréalisme : François Guérif, Patrick Pécherot

58 min
À retrouver dans l'émission

Alors qu'une passionnante exposition, ouverte au public dès la mi-décembre 2020, sur le site Tolbiac de la BnF, sur la naissance fracassante et l'histoire du surréalisme, Mauvais Genres s'interrogera ce soir sur les liens entre polar et surréalisme.

 Lana Turner dans "Le facteur sonne toujours deux fois", de Tay Garnett sorti en 1946, d'après le roman de James M. Cain.
Lana Turner dans "Le facteur sonne toujours deux fois", de Tay Garnett sorti en 1946, d'après le roman de James M. Cain.

"Mauvais Genres" s'interroge ce soir sur les liens entre polar et surréalisme : surréalistes auteurs ou éditeurs de la noire (Léo Malet, Marcel Duhamel, Max Servais), procédés d'écriture surréalistes et romans noirs (l'œuvre à quatre mains de Jean-Bernard Pouy et Marc Villard), les surréalistes héros de polar (Patrick Pécherot). 

Avec François Guérif et Patrick Pécherot.

A voir

Exposition "L’Invention du surréalisme : des Champs magnétiques à Nadja", à la BnF. Ouverture au public vers la mi-décembre.

Chroniques 

  • Michel Quint (Femmes au bord de la nuit, Phébus)
  • François Médéline (L'Ange rouge paru aux éditions La manufacture de livres) 
  • Exposition Aubrey Beardsley au Musée d'Orsay

Dans l’Encyclopédie Pratique des Mauvais Genres 

Céline du Chéné reçoit Anne Steiner pour son livre Révolutionnaire et Dandy - Vigo dit Almereyda, aux éditions de L’échappée. 

Couverture du livre d'Anne Steiner
Couverture du livre d'Anne Steiner
Eugène Bonaventure Jean-Baptiste Vigo (dit Miguel Almereyda) 1883-1917
Eugène Bonaventure Jean-Baptiste Vigo (dit Miguel Almereyda) 1883-1917

La chronique de Christophe Bier

Jacques d’Adelswärd Fersen, dandy décadent et poète maudit

Poète et romancier symboliste de la Belle Epoque, le baron Jacques d’Adelswärd Fersen eut sa carrière brisée par une affaire de mœurs. Il avait créé la première revue sur l’homosexualité, Akademos, en 1909 et inspiré à Roger Peyrefitte le personnage de L’Exilé de Capri. Depuis une vingtaine d’années, son œuvre est redécouverte et réévaluée. Cette anthologie propose quelques textes rares du baron d’Adelswärd Fersen, des documents d’époque issus de la presse et des témoignages inédits.

Jacques d’Adelswärd Fersen – Persona non grata, de Gianpaolo Furgiuele. Editions Laborintus

Jacques d'Adelswärd-Fersen en 1903.
Jacques d'Adelswärd-Fersen en 1903.
Intervenants
À venir dans ... secondes ...par......