LE DIRECT
Jeunes lors de la manifestation du 24 mai

Désobéir suffira-t-il pour sauver la planète ?

33 min
À retrouver dans l'émission

La Grande Table reçoit Adèle Flaux, co-réalisatrice de "Désobéissant.e.s !", un documentaire suivant entre l'été 2018 et octobre 2019 les militants de La Base à Paris, dont Pauline Boyer, militante d'Alternatiba, notre invitée également.

Jeunes lors de la manifestation du 24 mai
Jeunes lors de la manifestation du 24 mai Crédits : YAMI

On voit apparaître depuis peu de nouvelles initiatives pour raconter le réel, à l'exemple de "Il est temps", initiative transmédia lancée par Arte France, dont nous parlions en juin dernier avec le documentariste Christophe Nick et la productrice Margaux Missika.

Les premiers documentaires issus de cette initiative sont sortis de terre. Alizée Chiappini et Adèle Flaux ont ainsi réalisé le film Désobéissant.e.s ! (diffusé sur Arte le 27 novembre et disponible sur arte.tv à partir du 20 novembre). Tout commence lors de l'été 2018 : trois ans après l'Accord de Paris, alors que tout montre que les gouvernements signataires ne seront pas en mesure de tenir leurs engagements, l'offensive des militants est déclenchée suite à la démission de Nicolas Hulot. Dix jours plus tard, des dizaines de milliers de personnes envahissent les rues des grandes villes de France. Des membres de différentes associations se réunissent à "La Base" en plein Paris, pour organiser ce mouvement.

C'est une cause qui est à la fois très légitime et très grave, qui devient un moteur de lutte pour la jeunesse. C’est la peur de lendemains qui déchantent. On a essayé de comprendre leur engagement pas seulement sous l’angle de leur méthodologie d’action, mais aussi des choix de vie qui vont avec cet engagement. Leur engagement est un engagement total. Il y a une grande intensité émotionnelle dans ces mouvements, ils partagent beaucoup, ils investissent tous les espaces, ils vont jusqu’à s’exposer à la répression. Mon engagement, c’est de raconter leur histoire. (Adèle Flaux)

Le documentaire raconte et analyse la forme que prend la lutte durant près d'un an. De la stratégie judiciaire adoptée par "L"Affaire du siècle" - qui poursuit en justice l'Etat français pour son inaction en matière environnementale - aux grandes actions de désobéissance civile comme les quelques 149 décrochages de portraits présidentiels dans les mairies, en passant par la recomposition de l'espace politique traditionnel lors des élections européennes de 2019, les militants adoptent différents modes d'action pour servir leur lutte.

Ce qui nous anime, c’est la lucidité de la situation mondiale, qui est lourde, ainsi que la joie d’agir ensemble, de faire avancer les prises de conscience dans notre société. (…) L’action permet de transcender cette peur. (Pauline Boyer)

Pauline Boyer est l'une des militantes Alternatiba suivies dans le documentaire. Ancienne cadre supérieure dans l'industrie pharmaceutique, comme beaucoup, elle a quitté cette vie pour se consacrer pleinement à son engagement. Le 22 octobre dernier avait lieu son jugement en appel pour vol de portraits d'Emmanuel Macron. Une action décidée en toute conscience, un acte de désobéissance civile pour alerter, poussé par un devoir de citoyen face à l'état de nécessité.

La désobéissance civile est un moyen d’action qui répond à l’urgence de la situation. (…) Ce n’est pas qu’une question d’environnement, c’est aussi une question de défense des droits humains. (Pauline Boyer)

A Paris, procès des décrocheurs de portrait
A Paris, procès des décrocheurs de portrait Crédits : YAMI

Extraits sonores : 

Intervenants
À venir dans ... secondes ...par......