LE DIRECT
Vernissage de l'exposition "Dada Max Ernst" à la librairie "Au Sans Pareil", Paris, le 2 mai 1921. Photographe inconnu.: R. Hilsum, B. Péret, S. Charchoune, P. Soupault, J. Rigaud, A. Breton

L'enquête surréaliste

58 min
À retrouver dans l'émission

Rêves, champs magnétiques, manifestes et meilleurs ennemis. Aujourd’hui, invention du surréalisme et refondation de la poésie…

Vernissage de l'exposition "Dada Max Ernst" à la librairie "Au Sans Pareil", Paris, le 2 mai 1921. Photographe inconnu.: R. Hilsum, B. Péret, S. Charchoune, P. Soupault, J. Rigaud, A. Breton
Vernissage de l'exposition "Dada Max Ernst" à la librairie "Au Sans Pareil", Paris, le 2 mai 1921. Photographe inconnu.: R. Hilsum, B. Péret, S. Charchoune, P. Soupault, J. Rigaud, A. Breton Crédits : Bibliothèque littéraire Jacques Doucet ©

Les Champs magnétiques, oeuvre fondatrice du surréalisme, furent écrits en quelques jours d'avril ou de mai 1919 par André Breton et Philippe Soupault. Les trois premiers chapitres parurent dans leur revue Littérature (codirigée avec Louis Aragon) à la fin de l'année 2019 et le mythique volume sortit à l'enseigne du Sans Pareil en juin 1920. Vite épuisé, il ne sera réédité qu'en 1967 chez Gallimard. Et pourtant, il constitue l'une des plus belles réussites du génie surréaliste. Dans Entrée des Médiums, en 1922, André Breton confesse : "Ce murmure qui se suffit à lui-même (...) Jamais plus par la suite, où nous le fîmes sourdre avec le souci de le capter à des fins précises, il nous entraîna plus loin. Et pourtant il avait été tel que je n'attends encore de révélation que de lui. Je n'ai jamais cessé d'être persuadé que rien de ce qui se dit ou se fait ne vaut hors de l'obéissance à cette dictée magique." Ces mots datés de 1922, il les aurait probablement repris sans en changer une ligne à la veille de sa mort.  Pour fêter le centenaire de ce recueil "sans pareil", la Bibliothèque Nationale de France et la Bibliothèque littéraire Jacques-Doucet se sont associées pour présenter la première grande exposition consacrée au surréalisme littéraire : L'invention du surréalisme : des champs magnétiques à Nadja que l'on pourra visiter dès  le 17 décembre jusqu'au 7 février 2021.

"Attendez, voulez-vous, pour me juger, la parution en septembre des Champs magnétiques, une centaine de pages   prose et vers que je viens d'écrire en collaboration avec Philippe Soupault." Lettre d'André Breton à Tristan Tzara, 29 juillet 1919.

C'est Olivier Wagner, archiviste paléographe, conservateur au département des Manuscrits de la Bibliothèque nationale de France - et membre du commissariat de cette exposition avec Bérénice Stoll,  Jacqueline Chénieux-Gendron et Isabelle Diu, directrice de la Bibliothèque littéraire Jacques Doucet -  qui vient nous raconter "comment, sur les décombres d'une guerre barbare, une génération de poètes s'est levée, criant son dégoût pour une société jugée responsable du massacre, et a entamé la création d'un nouveau rapport à l'écriture et au monde".

La glace sans tain de Philippe Soupault (in Les Champs magnétiques, manuscrit original)
La glace sans tain de Philippe Soupault (in Les Champs magnétiques, manuscrit original) Crédits : BNF
CARTER & ANDRÉ BRETON, UNE ENQUÊTE SURRÉALISTE, DE DAVID B
CARTER & ANDRÉ BRETON, UNE ENQUÊTE SURRÉALISTE, DE DAVID B Crédits : Editions Soleil

Pour apporter un éclairage original sur le sujet, nous recevons aussi David B, artiste et auteur de bande dessinée, qui, dans Nick Carter et André Breton- une enquête surréaliste (Editions Soleil, 2019), a imaginé la rencontre insolite du poète et du détective  en s'appuyant sur la petite mythologie du mouvement artistique et littéraire le plus influent du XXème siècle. 

Enfin l'historienne Laurence Campa nous ramène à ce qui fut sans doute le creuset du surréalisme, la Grande Guerre, en évoquant les circonstances de la naissance du mouvement. Les éditions Classiques Garnier viennent de ressortir son Poètes de la Grande Guerre : expérience combattante et activité poétique. 

A signaler : 

La réédition de La Rivière AA précédé de Porte à secrets de Jehan Mayoux  chez  William Blake & Co. Surréaliste irréductible dès les années 30, l'auteur des Fatrasies et du Traité des fourchettes fut probablement avec son ami Benjamin Péret le poète le plus fidèle à l’esprit des Champs magnétiques. On lui doit cet aphorisme d’une incontestable vérité : « L’imaginaire est une des catégories du réel, et réciproquement. »

Intervenants
  • auteur de BD et artiste
  • Archiviste paléographe, conservateur au département des Manuscrits de la Bibliothèque nationale de France
  • professeure à l'Université Paris Nanterre en littérature française du XXe siècle et écrivaine
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......