LE DIRECT
Des électeurs votent à Ouagadougou (Burkina Faso), le 22 novembre 2020, lors des élections présidentielle et législatives.

Burkina Faso : des élections dans un contexte sécuritaire tendu

9 min

Les électeurs du Burkina Faso sont appelés à élire leur dirigeant et leurs députés ce dimanche, dans un contexte sécuritaire tendu. Le président sortant Roch Kaboré semble favori. Plusieurs régions subissent des attaques djihadistes. Explications de notre envoyé spécial.

Des électeurs votent à Ouagadougou (Burkina Faso), le 22 novembre 2020, lors des élections présidentielle et législatives.
Des électeurs votent à Ouagadougou (Burkina Faso), le 22 novembre 2020, lors des élections présidentielle et législatives. Crédits : Issouf SANOGO - AFP

Une journée importante s'annonce au Burkina Faso. Plusieurs millions d'électeurs sont appelés à élire dimanche leur président et leurs députés. Mais combien feront le déplacement ? Dans certaines parties du territoire, il sera difficile d'aller voter à cause des problèmes d'insécurité liés au djihadisme, notamment dans le nord et l'est, en proie à des attaques. Pays agricole et minier, autrefois prisé des touristes et des ONG, le Burkina Faso subit de nombreuses violences depuis cinq ans. Sur place, Nathanaël Charbonnier.

Écouter
1 min
Un contexte sécuritaire tendu au Burkina Faso

Les autres titres du journal 

La pandémie de Covid-19 au cœur des discussions du G20 : le sommet, sous l'égide de l'Arabie saoudite, a commencé samedi, en ligne, crise sanitaire oblige. Emmanuel Macron et d'autres dirigeants appellent à garantir l'accès aux vaccins à l'échelle planétaire. Les précisions d'Aurélien Colly.

Écouter
1 min
L'accès aux vaccins discuté au G20

Un patch de nicotine peut-il empêcher d'attraper le Covid-19 ? L'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris lance une étude nationale pour le savoir. Explications de Véronique Julia.

Plus de 20 000 personnes ont manifesté un peu partout en France samedi, selon la police, pour dire non à la proposition de loi dite de sécurité globale et surtout à l'article 24 sur la diffusion d'images des forces de l'ordre. Reportage à Paris de Sarah D'hers.

À venir dans ... secondes ...par......