LE DIRECT
Une agence parisienne de Pôle emploi le 25 juillet 2020

Une baisse en trompe-l’œil du chômage en octobre

19 min

Pour le sixième mois consécutif, le nombre de demandeurs d'emploi a baissé en octobre, un recul de 1,6%. La France compte désormais près de 3,8 millions de chômeurs sans activité. Mais il faut rester prudent, car le chômage reste supérieur à son niveau de février, avant la crise sanitaire.

Une agence parisienne de Pôle emploi le 25 juillet 2020
Une agence parisienne de Pôle emploi le 25 juillet 2020 Crédits : HUGO PASSARELLO LUNA / HANS LUCAS - AFP

Ce sont des chiffres positifs qu'il faut aborder avec la plus grande prudence. Le chômage a de nouveau baissé en octobre en France : 3,794 millions de personnes sans activité le mois dernier selon les statistiques du ministère du travail. Il s'agit de la sixième baisse mensuelle consécutive. Le recul a commencé en mai, à la sortie du premier confinement, mais le nombre de chômeurs reste supérieur de 10% à celui de fin février, avant le début de la crise du coronavirus. Et les annonces de suppressions d'emploi se sont multipliées cette semaine chez Danone, Total, Vallourec ou encore IBM aujourd'hui. Selon les syndicats, le géant américain de l'informatique pourrait supprimer un quart de ses effectifs en France. Les explications d'Anne-Laure Jumet.

En dévoilant hier soir l'allègement du confinement en trois étapes, Emmanuel Macron avait annoncé la reprise des cultes dès samedi, dans le cadre de la première étape. Le président a fixé une jauge, trente personnes maximum autorisées à suivre un office religieux. Chez les catholiques, la Conférence des évêques de France a aussitôt fait savoir que cette jauge était inacceptable. Emmanuel Macron aurait décroché son téléphone après son intervention pour expliquer à la hiérarchie catholique qu'il y avait eu un malentendu. La jauge serait rapidement revue à la hausse, aurait dit le chef de l'Etat. Une information que le gouvernement ne confirme pas aujourd'hui. Le point avec Pierre Neveux.

Un autre point reste à éclaircir dans l'intervention d'Emmanuel Macron. Le président a insisté sur le nécessaire isolement des personnes contaminées, y compris de manière "plus contraignante", dixit le chef de l'Etat qui en appelle à un débat démocratique sur la question. Le Premier ministre Jean Castex en dira peut-être davantage demain dans sa conférence de presse destinée à détailler les mesures gouvernementales. Un peu partout dans le monde, se pose la question de l'isolement des malades de la Covid. Et les réponses sont différentes. Les précisions d'Elise Delève.

Le dossier de ce journal nous emmène ce soir en Hongrie. En dix ans de pouvoir, le Premier ministre populiste Viktor Orban a pu remodeler le paysage médiatique hongrois. L'audiovisuel public hongrois est accusé d'être une machine de propagande au service de son parti, le Fidesz. Et les milieux d'affaires proches de Viktor Orban rachètent peu à peu les médias privés. Dernier exemple en date, le rachat d'Index, un journal en ligne qui affiche la plus forte audience numérique du pays, juste après Google et Youtube. Dans ce paysage verrouillé, quelques médias indépendants font de la résistance. Un dossier signé Florence La Bruyère, notre correspondante à Budapest.

Diego Maradona est mort. La star du football argentin a succombé aujourd'hui à une crise cardiaque, il avait 60 ans. Surnommé le "Pibe de Oro" ("gamin en or"), Maradona avait conduit l'Argentine à la victoire en Coupe du monde en 1986. Au cours de la compétition, il avait inscrit un but de la main contre l'Angleterre, la "main de Dieu" avait-il expliqué après le match pour justifier sa tricherie.

Les grandes dates de la carrière de Maradona
Les grandes dates de la carrière de Maradona Crédits : GUSTAVO IZUS, TATIANA MAGARINOS, ROBIN BJALON - AFP
À venir dans ... secondes ...par......