LE DIRECT
Place de la République à Paris le 23 novembre 2020 : les forces de l'ordre démantèlent le camp de migrants que venaient d'installer des ONG

Le gouvernement sommé de s'expliquer après l'évacuation musclée d'un camp de migrants à Paris

19 min

Les policiers ont utilisé la manière forte hier soir place de la République pour démanteler un campement d'exilés d'environ 500 tentes. Gérald Darmanin reconnaît des "images choquantes". Le ministre de l'Intérieur demande des explications au préfet de police. Il saisit l'IGPN, la police des polices.

Place de la République à Paris le 23 novembre 2020 : les forces de l'ordre démantèlent le camp de migrants que venaient d'installer des ONG
Place de la République à Paris le 23 novembre 2020 : les forces de l'ordre démantèlent le camp de migrants que venaient d'installer des ONG Crédits : MARTIN BUREAU - AFP

Il y aura des suites judiciaires à l'évacuation musclée d'un campement de migrants hier soir à Paris. Les forces de l'ordre sont très rapidement intervenues pour démanteler ce camp d'environ 500 tentes installées place de la République avec le soutien logistique des associations.  Mais la virulence de l'intervention a tout aussi rapidement suscité la polémique. Les multiples images circulant sur les réseaux sociaux montrent des policiers expulsant sans ménagement les migrants de leurs tentes. Sans parler des journalistes malmenés par les forces de l'ordre. Dès hier soir, le ministre de l'intérieur Gérald Darmanin évoquait des images choquantes en demandant un rapport au préfet de police de Paris. L'IGPN, l'Inspection générale de la police nationale, a également été saisie. Les explications d'Anne Fauquembergue.

L'évacuation du camp de migrants de la place de la République est devenue une affaire politique. La gauche dénonce la dérive sécuritaire du gouvernement, pendant que la droite lui reproche de laisser tomber les policiers en ordonnant de multiples enquêtes. Le sujet est arrivé cet après-midi à l'Assemblée lors de la séance des questions au gouvernement. Le compte rendu de Pierre Neveux.

La plupart des migrants expulsés hier soir étaient afghans. Ils sont plusieurs centaines aujourd'hui à Paris, condamnés à l'errance, faute d'hébergement. Certains de ces Afghans viennent d'Allemagne où ils ont d'ailleurs reçu une formation. Ils ont en fait rejoint la France après avoir été expulsés par les autorités allemandes. La correspondance à Berlin de Ludovic Piedtenu.

Écouter
1 min
Ludovic Piedtenu revient sur le tour de vis migratoire en Allemagne

LES AUTRES TITRES DU JOURNAL

20h ce soir, Emmanuel Macron prendra la parole pour donner des perspectives aux Français. Il est peu probable que le président évoque un déconfinement, car le mot est devenu presque tabou depuis l'échec relatif du premier déconfinement au printemps. En revanche, il sera question d'un allègement des contraintes sanitaires. Les magasins dits non essentiels pourraient rouvrir rapidement, et les déplacements pourraient être moins encadrés pendant les fêtes. Toutes ces décisions sont du ressort du gouvernement, mais les maires qui devront les appliquer refusent d'être placés devant le fait accompli. Les précisions de Thomas Giraudeau.

La crise sanitaire a littéralement laminé le secteur aérien. Le chiffre d'affaire des compagnies aériennes va s'effondrer de 60% en 2020. Chiffres communiqués aujourd'hui par l'Association internationale du transport aérien. Réunie en assemblée générale aux Pays-Bas, l'IATA estime que seuls des tests de dépistage systématique au pied des avions pourront relancer le secteur. Précisons que l'association regroupe 290 compagnies aériennes.

Un ministre du gouvernement Castex est ce soir dans le collimateur de la justice. Les parquets de Lille et de Paris ont ouvert une enquête visant Alain Griset, ministre délégué en charge des PME. Au cœur de cette enquête, un plan épargne en actions qu'Alain Griset n'a pas déclaré à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique. La HATVP a signalé les faits à la justice en évoquant un possible abus de confiance. Le ministre reconnaît une maladresse.

Aux Etats-Unis, Joe Biden forme son gouvernement alors que Donald Trump a finalement accepté hier soir d'enclencher la transition. Le futur président démocrate va nommer de nombreuses femmes à des postes clés, comme Janet Yellen, qui sera la première femme secrétaire au Trésor.

À venir dans ... secondes ...par......