La culture générale en cpge

Thèmes et méthode : dissertation résumé synthèse

Commentaire de texte : Candide de Voltaire, chapitre 18 (L'Eldorado) , étude de la fonction de l'utopie



Texte commenté : Candide, chapitre 18  L’Eldorado : «Ce qu’ils virent dans le pays d’Eldorado»

De : « Candide et Cacambo montent en carrosse » à «  toute pleine d’instruments de mathématique et de physique »

 

Eléments pour introduire le commentaire

Candide

conte philosophique dans lequel Voltaire s’en prend avec ironie aux partisans de l’optimisme. Le jeune Candide, élevé dans l’idée que « tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles », se trouve, une fois lancé dans la vie, confronté brutalement à l’existence du mal, à toutes les formes de souffrance et d’injustice. Par contraste, l’Eldorado lui semble être le pays où tout va bien.

Origine du mot Utopie :

En 1516, l’humaniste Thomas More intitule Utopia un récit dans lequel il peint une société idéale. Utopia est le nom qu’il donne à l’île imaginaire où il situe son récit. Le mot vient de deux éléments grecs : ou = non, et topos = lieu, et signifie donc aucun lieu, nulle part. Une utopie désigne de façon générale la création d’un pays imaginaire où existent un gouvernement et une société considérés comme idéaux.

 

Eléments pour un commentaire axé sur l'étude de l'utopie

 

1. L’Eldorado : un monde merveilleux

• Emploi constant d’hyperboles dans la description:

exagération des chiffres (portail de deux cent vingt pieds de haut, et de cent de large), mille musiciens, mille colonnes) et des dimensions (édifices publics élevés jusqu’aux nues).

• Emploi de termes élogieux soulignant la perfection du pays :

belles filles, supériorité prodigieuse, toute la grâce imaginable, poliment, qui lui fit le plus de plaisir.

• Emploi de termes connotant le luxe et le dépaysement :

un carrosse attelé à des moutons filant comme le vent, les bains, les grandes officières de la couronne, les fontaines de liqueurs, les places pavées de pierreries, les odeurs de girofle et de cannelle, le tissu de duvet de colibri.

Tous ces éléments permettent de caractériser cet univers comme merveilleux, comme un monde idéal, une utopie.

2. L’Eldorado : un monde évolué

• Progrès technique et urbanistique

« Volaient, en moins de ..., on arriva » diffèrent de la réalité des grandes villes toujours encombrées. Les chiffres fabuleux et l’aveu « il est impossible d’exprimer »  décrivent une ville sans commune mesure avec la réalité. La ville, les édifices publics, les marchés, les fontaines désignent les installations urbaines. La beauté et le bien-être qu’elles évoquent (notamment les agréables odeurs) soulignent l’inconfort des grandes villes et les carences de l’urbanisme dans la réalité.

• Progrès social et politique:

Les verbes reçurent, les conduisirent, les menèrent, les reçut, les pria font ressortir des qualités d’hospitalité qui ne sont pas habituelles surtout à l’égard de modestes étrangers. Embrasser le roi et le baiser des deux côtes, sautèrent au cou de Sa Majesté qui les reçut... et les pria poliment signalent une simplicité bien différente du protocole solennel de la Cour de France.

• Progrès institutionnel et scientifique

Cour de justice, parlement, plaidait, prison font référence au système judiciaire. L’abondance des négations (ne... point, jamais, non) en réponse aux questions, indiquent que l’absence de répression diffère beaucoup des sociétés réelles. Le palais des sciences, les instruments de mathématique et de physique appartiennent au domaine du savoir. L’étonnement de Candide, l’exagération de la grandeur et du nombre (toute pleine de) font penser qu’un tel intérêt pour les sciences et le progrès n’est pas le fait des gouvernements du temps de Voltaire.

3. La fonction critique de l'utopie

• Les précisions données sur les éléments constitutifs de la société d’Eldorado permettent de présenter un univers où les éléments de la société réelle seraient portés à leur perfection.

• Les perfections de la société décrite font apparaître en creux tous les défauts des réalités sociales et politiques connues. Vanter le fonctionnement d’Eldorado est pour le philosophe un moyen de critiquer la société de son temps, par exemple critique de la cour et du roi de France trop éloigné de son peuple ; d’un gouvernement plus répressif qu’éclairé ; ou encore Voltaire ridiculise toute forme de respect codifié et contraignant en introduisant des exagérations (ventre à terre, léchait la poussière), des inconvenances (mettre les mains sur le derrière) ou des familiarités (ils sautèrent au cou de Sa Majesté). En poussant à l’absurde ces cérémonies, il les dénonce comme artificielles et grotesques.

• L’utopie d’Eldorado est un biais qui permet à Voltaire de proposer un projet de société où s’expriment ses idéaux en matière politique et sociale.

Eléments pour conclure le commentaire :

À partir de ce texte, on peut dégager quelques-unes des fonctions de l’utopie:

- faire rêver en dépaysant,

- permettre une comparaison entre une société imaginaire et la société réelle,

- ouvrir sur une réflexion politique,

- permettre la mise en application (dans la fiction) de projets de société nouveaux.

Vous êtes ici : Accueil Bac Bac Commentaire de texte : Candide de Voltaire, chapitre 18 (L'Eldorado) , étude de la fonction de l'utopie